EDITORIAL

 

La 9ème rencontre internationale qui statutairement a lieu tous les quatre ans, s’est tenue à Santo Domingo, capitale de la République dominicaine, et a réuni, autour du bureau exécutif, une quarantaine de responsables nationaux et intercontinentaux.

Le thème de cette rencontre « les aînés, acteurs d’évangélisation dans une société multigénérationnelle et multiculturelle » avait été choisi par le Comité directeur en session à Lisieux en mai 2017.

D’une rencontre à une autre, indéniablement, il y a une certaine continuité : l’Esprit est à l’œuvre !

Invités à approfondir notre rôle de témoins (2010 Témoins dans un monde en crise), à relever les défis d’une civilisation nouvelle (2014 les aînés dans un monde en mutation) nous faisons un pas de plus, en étant « acteurs d’évangélisation » ; nous devons agir pour partager le trésor de la foi, selon des modalités qui prennent en compte les évolutions qui ont façonné une « société multigénérationnelle et multiculturelle ».

Ce fil conducteur, nos intervenants, Mgr Maupu, le professeur Minaya, Mgr Benito l’ont décliné chacun selon sa responsabilité ou sa culture. Ce bulletin vous restitue l’essentiel de leur message ; je vous invite à consulter le site de VMI : leurs interventions y sont présentées dans leur intégralité.               

Le Pape ne cesse de nous rappeler la mission d’évangélisation qui nous a été dévolue à notre baptême : soyons « une Eglise en sortie », engageons-nous « pour que les valeurs de l’Evangile pénètrent dans les réalités économiques, sociales et politiques de notre monde » (EG n° 122). VMI, n’est-ce pas le chemin sur lequel, dans un certain nombre de pays, s’engagent les aînés, pour « changer le monde » ? Dans l’intervention du Dr Scelzo, vous trouverez une piste pour cette transformation du monde : relayant, avec ardeur, la pensée du Pape François, il nous invite à changer le regard que nos contemporains portent sur la vieillesse et à agir pour que les personnes âgées aient leur pleine place dans la société et dans l’Eglise et deviennent pour elles une ressource morale et spirituelle.

« Être acteurs d’évangélisation dans notre monde… », c’est être convaincu de l’actualité du message de l’Evangile pour le monde d’aujourd’hui ; sachons, avec la joie du disciple et de l’apôtre heureux de collaborer à l’œuvre du Maître, rendre compte de la nouveauté de l’Evangile, permanente et, j’ose dire, révolutionnaire.

Monique Bodhuin