« Je ne vous laisserai pas orphelins. »

 

Quarante jours après Pâques, c'est la fête de l'Ascension. Selon les pays, elle est célébrée le jeudi (40ème jour) ou le dimanche suivant. C'est la célébration du départ de Jésus, tel qu'il est décrit dans le livre des Actes des Apôtres ; ce départ est aussi évoqué brièvement à la fin de l’Évangile de Saint Luc.

Jésus a évoqué ce départ : « Il est bon pour vous que je m'en aille ». C'est une séparation ; et pourtant, les disciples la vivent dans la joie (Luc, 24,52). Il est vrai que Jésus leur a promis : « Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des temps ».

Mais Jésus lui-même semble avoir été inquiet de ce départ. Il connaissait la fragilité de ses disciples : ils ont eu tellement de mal à comprendre et à accepter son enseignement ; ils se sont enfuis quand il a été arrêté ; Pierre lui-même l'a renié…

Jésus connaît aussi le monde dans lequel les disciples vont vivre. Il n'est pas bien disposé à accepter le message évangélique. Bien plus : « Je leur ai donné ta Parole et le monde les a pris en haine ».

Cependant, Jésus demande au Père de ne pas retirer ses disciples du monde, mais de les garder du Mauvais.

C'est pourquoi, quand Jésus a disparu aux yeux des disciples, ils sont invités à regarder vers ce monde : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? ».  Regardez plutôt le monde où Jésus vous envoie. Regardez les hommes et les femmes à qui vous allez porter un message d'amour et de joie. 

C'était il y a bien longtemps. C'est encore aujourd'hui. Il a vaincu le monde. Il est avec nous jusqu'à la fin des temps.

 

Père François MAUPU

 

Prière pour les vocations

Marie, Mère du « oui »,

Apprends-nous à goûter la brise légère

de l’Esprit qui travaille en nous.

Aide-nous à retrouver le chemin

de l’intériorité pour mûrir nos engagements.

et nos choix avec un intense désir de sainteté.

Marie, Mère de Jésus,

tu as écouté le timbre de sa voix

et le battement de son cœur.

Mets dans notre vie tes sentiments,

ta docilité, ton silence qui écoute et transforme

la Parole en choix de véritable liberté.

Marie, mère de l’Eglise, intercède auprès du Père.

Qu’il dépose dans le cœur des jeunes

la semence de son appel et la joie de répondre

Qu’il éclaire et fortifie ceux qui sont appelés

à se donner pleinement sur le chemin

du mariage, du sacerdoce et de la vie consacrée.

Amen !

(Service National pour l’Evangélisation

des jeunes et pour les vocations

Conférence des Evêques de France)