TOUSSAINT 2019

« J'ai fait un rêve », dit Dieu…

            Le « rêve » de Dieu, c'est de partager tout ce qui fait sa vie et le rend heureux avec ses enfants. Cette vie partagée porte un nom qui parfois fait peur : c'est la sainteté. Oui, Dieu rêve pour nous que nous soyons saints.

            Pour que ce rêve devienne réalité, Dieu a envoyé à son peuple des prophètes, comme Moïse et Élie. Finalement, il a envoyé son propre Fils pour montrer le chemin de la sainteté.

            Le chemin de la sainteté consiste à suivre ce fils, Jésus. Deux préceptes, qui n'en font qu'un, sont une balise essentielle sur ce chemin de la sainteté : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur » et « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Ces deux préceptes sont à la fois un commandement et une promesse. Un commandement parce qu'ils sont un parfait résumé de la loi donnée par Dieu à Moïse ; et une promesse parce qu'ils sont exprimés au futur : « Tu aimeras », avec mon aide, tu aimeras…

            Dans une lettre, le Pape François a récemment fait écho à l'appel à suivre Jésus sur le chemin de la sainteté. Pour que nous ne confondions pas la sainteté avec la tristesse ou avec la contrainte, il a donné comme titre à sa lettre : « Soyez dans la joie et l'allégresse ». La fête de la Toussaint peut être une occasion de lire ou de relire cette lettre (Exhortation apostolique du 19 mars 2018).

            Sur le chemin de la sainteté, nous n'avançons pas seuls. Avec nos frères chrétiens nous constituons un peuple appelé par le Père. Nos groupes de Vie Montante sont autant de cellules de ce peuple. Nous soutenant les uns les autres, nous « montons » le chemin de la vie et de la sainteté.

            A chacun, je redis les paroles du pape François : « N'aie pas peur de la sainteté, elle ne t 'enlèvera pas les forces, ni la vie, ni la joie ».

+ François Maupu