La visite au Japon de Sa Sainteté le Pape François

Le 30 novembre 2019

Seisuke FUKUHIMA, Japon

S.S. le pape François s'est rendu au Japon du 23 novembre 2019 au 26 novembre 2019 et a visité Nagasaki, Hiroshima et Tokyo.

Le pape François a été accueilli avec passion par les Japonais et les résidents étrangers . Sa visite au Japon s’est concrétisée 38 ans après le voyage du pape Jean-Paul II en 1981.

Au cours de sa visite au Japon, le pape François a souligné que, même si les catholiques ne représentent que 0,4 des 125 millions d’habitants, et que le nombre de catholiques étrangers vivant au Japon dépasse celui des catholiques japonais, historiquement, les martyrs et les chrétiens cachés donnent aux chrétiens japonais d'aujourd'hui la force et la profondeur de leur foi.

A Nagasaki où une bombe atomique a été larguée sur l'église catholique historique (une vieille dame qui se cachait est sortie et a rencontré un prêtre français), l'église a été complètement détruite (et reconstruite plus tard). Le pape a lancé un appel aux dirigeants politiques du monde: « le monde sans armes nucléaires est possible et nécessaire. »

A Hiroshima, où une bombe atomique a également été larguée et a causé d'énormes pertes humaines, le pape François a dit : « Je suis venu ici en tant que pèlerin de la paix. Avec la solidarité de tous les peuples, je prie pour que notre cœur se transforme en paix, en réconciliation et en fraternité ». Il a dit que l'utilisation du pouvoir atomique à des fins guerrières est contraire à l'éthique.

À Tokyo, 50 000 catholiques ont assisté à la sainte messe. À l'extérieur du Dôme de Tokyo où le Pape célébrait, des dizaines de milliers de non-japonais ainsi que les Japonais qui n'avaient aucune chance de voir la sainte messe se sont réunis là pour voir le pape François.

Il a rencontré l'Empereur et le Premier ministre lors de son séjour à Tokyo.