Le mouvement en Ouganda a rejoint en octobre dernier la grande famille de Vie Montante Internationale

Voici ce que les responsables nous disent de la situation des personnes âgées dans le pays.

 

En Ouganda seuls 4% de la population ont plus de 60 ans. La majorité des personnes âgées vit dans des villages, travaille dans des fermes et n’a ni sécurité sociale, ni revenus réguliers. Toutes les actions entreprises par le gouvernement en vue de l’amélioration des droits et du bien-être des personnes âgées n’ont malheureusement eu que des effets relativement limités.

Les anciens sont devenus une génération négligée et oubliée à la fois par l’Eglise et par la société. Les défis particuliers auxquels ils sont confrontés sont les suivants :

La solitude.

Les personnes âgées sont laissées seules dans les villages désertés par les plus jeunes, sans aide, vulnérables et rarement visitées. Elles sont de plus en plus souvent atteintes de dépression.

La pauvreté.

Leurs très bas revenus limitent leurs déplacements et elles sont mal considérées dans les activités de l’Eglise. Cela touche à la fois leur estime de soi et le développement de leur spiritualité.

Pauvreté du système de soins.

Obtenir de l’eau potable en Afrique nécessite de longues marches difficiles pour les plus âgés qui fréquemment absorbent de l’eau contaminée. De plus l’éloignement des centres médicaux rend l’accès aux soins difficiles

Discrimination due à l’âge.

Leur rôle de sages et de détenteurs de la mémoire dans les villages, qui leur apportait le respect des autres générations, a progressivement disparu. En temps de crises ou de conflits, elles apportaient stabilité et cohésion à la communauté villageoise et en devenaient le symbole pour la société entière.

Les actions d’ACME (association chrétienne de personnes âgées)

L’Association ACME de Margaret et Charles Atim, présents à la rencontre internationale de St Domingue, a organisé fin août 2019 une retraite pour la sensibilisation des retraités et personnes âgées de l’Eglise Catholique en Ouganda, ayant pour thème: La mission chrétienne des aînés

Le père Gregory Mashtaki, de Tanzanie, Conseiller spirituel pour l’Afrique anglophone était présent et a partagé son expérience avec les participants.

La retraite qui a réuni environ 45 personnes provenant de 10 diocèses de l’Ouganda avait pour objectifs :

  • Identifier les situations spécifiques des personnes âgées dans les diocèses
  • Partager des idées pour enrichir le programme d’évangélisation destiné aux retraités et personnes âgées
  • Débattre et prendre position sur le projet de formation d’une association pour personnes âgées dans l’Eglise Catholique.

Les attentes des participants étaient très nombreuses et de multiples sujets ont été évoqués, parmi lesquels :

  • comprendre le rôle que les personnes âgées peuvent avoir dans l’Eglise et dans la société
  • évaluer la durabilité d’une association de personnes âgées en Ouganda
  • apprendre comment les personnes âgées peuvent transmettre la foi aux petits-enfants, à la jeunesse et aux membres de l’Eglise
  • apprécier le don de l’âge
  • aider les retraités à rejoindre l’association
  • apprendre comment encourager et organiser des interactions de personnes âgées dans les diocèses
  • apprendre comment engager les jeunes dans les soins à apporter aux personnes âgées
  • organiser des rencontres annuelles, des ateliers, des conférences
  • apprendre à savoir apprécier les choses de la vie
  • comment accéder à de l’information concernant et intéressant les personnes âgées
  • comment résoudre les problèmes de terres et d’héritage dans les familles
  • former des groupes dans les villages, les paroisses
  • comment les personnes âgées peuvent-elles s’engager en politique
  • avec l’aide de l’association, comment atteindre les personnes âgées dans l’Eglise et dans la communauté

« La tâche est immense, le besoin est urgent, le timing est crucial et être une Personne âgée est une vocation avec une mission » c’est en ces termes que Mgr Richard Kayondo du diocèse de Lugazi s’est exprimé en conclusion de la rencontre.

Du 30 septembre au 4 octobre 2019 les retraités et personnes âgées de l’Association Catholique St Augustine de Tanzanie avec le père Gregory Mashtaki se sont rendus en Ouganda au pèlerinage des Martyrs. Ils y ont été accueillis par Margaret et Charles Atim de l’association ACME. Le 1er octobre la Fête Internationale des personnes âgées a été célébrée en union de prière avec les seniors d’Afrique et du monde entier ainsi que de leurs familles.

A la suite de l’inauguration du mouvement le 4 octobre en Ouganda et de son entrée à cette date dans la grande famille de Vie Montante Internationale, l’accent a été mis sur la nécessité d’une coopération mutuelle pour la création de Vie Montante dans les pays Anglo-Africains.

En conclusion de ces journées de rencontre, il a été rappelé les quelques défis auxquels doit faire face l’équipe Anglo-Africaine.

Dans le cas de l’Ouganda, amener des retraités ou des personnes âgées à se rencontrer est encore un concept nouveau. La plupart des personnes se retirent à la campagne dans un complet isolement. Cela nécessite donc une vigoureuse sensibilisation et des ateliers de travail pour amener les personnes à avoir le même état d’esprit. Cela signifie rassembler fréquemment des personnes dans un lieu commun, identifié comme cela a été fait en août dernier. « Unis et engagés », c’est la voie du succès. Une aide régionale et internationale sera sollicitée.

Page préparée par Monika Ptak

Extraits du rapport de la retraite d’août 2019

Pèlerinage des Martyrs Ougandais en octobre 2019