Au Mouvement Chrétien des Retraités de France, une équipe a été créée dans une maison de retraite

Odile (âgée de 76 ans, elle-même handicapée mais vivant chez elle) avait sa mère, âgée de 102 ans, pensionnaire d’une maison de retraite de la région de Rouen. Depuis sept ans elle s’y rendait chaque jour ; l’approche et le contact avec le personnel du lieu ont facilité la création d’une équipe MCR dans l’établissement pour personnes âgées.

Cette équipe est constituée d’une dizaine de personnes (hommes et femmes), la plus âgée ayant  94 ans ;  globalement elles ont toutes leurs facultés, même si quelquefois l’une ou l’autre, à l’ouïe déclinante, ne perçoit pas bien le sens  de propos pas toujours exprimés clairement…

Chaque deuxième mardi du mois, Odile réunissait son équipe après avoir préparé à l’avance son plan de la réunion, sur une partie du thème d’année. « On trie, on échange, on bifurque et en fin de rencontre on prend toujours le texte d’Ecriture sainte ; des intentions de prière préparées par les participant(e)s sont lues » nous a-t-elle alors confié.

C’est une trame classique de rencontre mais si l’un ou l’une des pensionnaires a un souci,  les membres de l’équipe réfléchissent ensemble sur ce point particulier. Ils parlent volontiers, c’est un vrai lieu d’échange et ils en viennent à confier des choses « intimes », la confidentialité étant strictement respectée. Elle nous a cité le cas d’un monsieur de 95 ans qui, à sa dernière visite précédant son décès, avait évoqué toute sa vie d’une façon bouleversante.

La rencontre est donc essentiellement un lieu d’écoute car Odile est très attentive aux remarques qui reviennent plusieurs fois ; elle s’empare alors immédiatement du sujet, laissant de côté le thème de la réunion. Pour elle, l’essentiel est d’avoir son plan de rencontre en tête ; celui-ci sera modulé en fonction des échanges, des situations et de l’état des personnes présentes.

Comme dans une équipe traditionnelle les personnes paient une cotisation. Le magazine Nouvel Essor est souvent acheté à deux ; certaines personnes quant à elles ne peuvent plus lire.

La messe est célébrée dans la maison de retraite tous les 15 jours.

Propos recueillis par Monika Ptak